Restauration : la digitalisation s’invite à table
5 (100%) 2 votes

La révolution numérique est en marche et n’épargne aucun secteur. La restauration ne fait pas exception et le passage au digital est aujourd’hui incontournable pour les professionnels de la restauration.

L’objectif est clair pour les acteurs du digital. Il faut proposer des solutions simples et fiables qui permettent aux professionnels de la restauration de tirer profit de ces nouveaux outils pour travailler mieux.

La progression du secteur

La restauration française en croissance en 2017

Selon le cabinet NPD Group, les Français ont dépensé 55,6 milliards d’euros au restaurant en 2017. Cela représente un progression de 1,8%, soit la meilleure performance depuis 2011.

Si la restauration traditionnelle renoue avec une légère progression de +0,4% de ses visites, c’est la restauration rapide qui se positionne en véritable fer de lance pour le secteur. Fast-food, sandwicheries ou encore foodtrucks sont autant de canaux qui ont su séduire les Français l’an dernier.

Du haut de gamme en version rapide : le Fast Casual

Le Fast Casual est sans aucun doute, la tendance forte de 2017

Ce mode de consommation hybride à mi-chemin entre la restauration rapide et la restauration thématique a littéralement conquis le marché français. Selon NPD Group, ce mode de restauration hors domicile est en progression de 15% depuis 2008.

La qualité de service et la fraîcheurs des produits couplés à l’originalité des plats ont su rapidement trouver de nombreux adeptes, reléguant ainsi le fast-food à son image de malbouffe.

«La restauration rapide est vraiment en pleine mutation et l‘arrivée du fast casual est une belle opportunité pour le secteur. Grâce à ces nouveaux acteurs, le marché se diversifie et continue à séduire de plus en plus de consommateurs dont les demandes en terme de qualité, de prix et d’atmosphère se font de plus en plus précises et exigeantes» explique Maria Bertoch, Industry Expert de la Division Foodservice Europe de NPD Group.

Quelles trajectoires pour la restauration en 2018 ?

La croissance amorcée lors des précédentes années va se poursuivre sans aucun doute.

Selon les prévisions du cabinet NPD Group, le marché pourrait enregistrer 111 millions de visites supplémentaires en  2018.

Pour le restaurateur, la technologie sera l’enjeu majeur de la restauration de demain. Il faut répondre à des besoin toujours plus exigeants des consommateurs ultra-connectés. C’est dans ce contexte que le restaurateur se voit obligé d’adapter son offre et ses services pour répondre à ces différents modes de consommation.

La digitalisation comme moteur de croissance

L’avènement du « click and collect ».

Déjà bien ancré dans les moeurs anglo saxons , il paraît peu probable que la France échappe au déploiement massif du click and collect. Ce service permet de passer commande en ligne et de venir retirer le produit en boutique ce qui offre beaucoup d’avantages.

  • La digitalisation des commandes permet aux usagers de gagner du temps et d’anticiper leur paiement.
  • Pour le restaurateur c’est un levier supplémentaire pour gagner des clients mais pas seulement. En effet, une prise de commande en amont permet d’anticiper la charge de travail, la disponibilité des produits, de fluidifier la file d’attente mais également de constituer une base de données.

Les acteurs digitaux en embuscade

La manne financière que représente la restauration et les différentes mutations du secteur suscitent les convoitises des acteurs du digital. Explosion des réseaux sociaux, sites d’avis en ligne, recettes en ligne, réservation en ligne, commande de produits sur les marketplaces font désormais parti de notre quotidien.

7 Français sur 10 consultent les sites d’avis pour choisir un restaurant, lorsque 8 restaurateurs indépendants sur 10 suivent ainsi leur e-réputation d’après l’étude “ Restauration Digitale” réalisée par Food Service Vision en mai 2017.

Enfin, “Le digital présente également une opportunité pour les fournisseurs de raconter l’histoire de leurs produits ainsi que celles de leurs clients via les réseaux sociaux.” selon Xavier Zeitoun, le PDG de Zenchef.

Si le déploiement marketing et commercial semble être en bonne voie, le digital a encore du mal à se faire une place dans les salles de restaurant.

AirKitchen, logiciel de caisse tactile pour la restauration

Prise de commande, gestion des réservations, encaissement, gestion de la fidélité, comptabilité et conformité : les exigences du métier sont nombreuses !

Les restaurateurs doivent gagner du temps sur des tâches à faible valeur ajoutée de manière à consacrer plus de temps à la cuisine et à l’accueil.

C’est fort de ce constat que les équipes de LUNDI MATIN ont lancé AirKitchen. Plus qu’une simple solution d’encaissement, votre tablette tactile devient votre meilleur allié en s’imposant comme un vrai outil de gestion pour votre restaurant.

Le fait d’utiliser une application permet également de bénéficier d’un logiciel à jour. Vous bénéficiez ainsi des dernières fonctionnalités telles que :

  • Gestion des niveaux (entrées, plats, desserts…)
  • Gestion de plusieurs imprimantes pour les bons de préparation
  • Gestion des menus
  • Gestion les logos pour les catégories
  • Gestion des options de préparation  : cuissons, sauces, allergènes etc.
  • le partage de note a été amélioré aussi
  • le transfert d’articles d’une commande à l’autre

Retrouvez également, 10 raisons d’adopter une caisse enregistreuse sur tablette pour votre restaurant.