Le casse-tête de l’inventaire
Noter cet article

La fin de l’année 2016 a été pour de nombreuses entreprises synonyme d’inventaire de fin d’année. Alors que pour certains il s’agit d’une simple formalité, pour d’autres cela s’avère être un vrai casse-tête. Dans les deux cas, toutes les entreprises doivent obligatoirement s’y confronter. Ainsi, voyons ensemble tout ce que vous devez savoir sur l’inventaire et comment faire pour que celui-ci ne soit plus une contrainte pour vous.

Qu’entend-t-on par inventaire ?

Il existe une réelle ambiguïté concernant la définition même de l’inventaire que nous allons immédiatement lever. Quand nous parlons d’inventaire, il faut comprendre par là deux choses bien distinctes.

Tout d’abord, l’inventaire consiste à compter le nombre d’articles que vous possédez en stocks. Ensuite, l’inventaire conduit à la valorisation de vos stocks, c’est-à-dire évaluer et déclarer leur valeur marchande.

Il est important de distinguer ces deux éléments dans la mesure où ils peuvent être réalisés à des moments différents bien qu’ils soient liés l’un à l’autre.

Comment réaliser le comptage de vos articles ?

Il existe plusieurs méthodes vous permettant de réaliser le comptage de vos articles. Il n’y a pas de méthode qui soit meilleure qu’une autre, en effet, celle-ci dépendra des habitudes de votre entreprise, de l’activité exercée et de ses différentes contraintes.

Vous pouvez opter pour l’inventaire partiel également appelé inventaire tournant. Il s’agit alors de diviser le comptage de vos articles sur différentes périodes. Ainsi, au lieu de réaliser l’inventaire sur l’ensemble de vos articles, vous procédez à un découpage par catégorie catégories d’articles ou zonage dans les surfaces de ventes ou lieux de stockages, par exemple. Cette méthode a l’avantage de pouvoir répartir votre inventaire sur plusieurs jours et ainsi de ne pas pénaliser l’activité de votre entreprise.

Vous pouvez opter pour l’inventaire complet, qui consiste à compter l’ensemble de vos articles en une seule fois. Cette méthode a l’avantage de concentrer vos renforts humains sur une période donnée, mais vous demande d’être rigoureux dans l’organisation.

Il est important de noter que légalement vous devez réaliser au moins un inventaire par an mais que, contrairement à certaines idées reçues, rien de vous oblige à le réaliser au 31 décembre. En effet, pour être fiable, votre inventaire doit se situer à proximité de la date de clôture de votre exercice comptable.

Enfin, côté pratique, lorsque vous réalisez votre inventaire, vous avez le choix entre plusieurs techniques qui encore une fois dépendent de votre activité et de ce qui est le plus adapté à votre organisation. Vous pouvez alors réaliser votre inventaire directement dans votre logiciel de gestion ou bien interfacer ce dernier avec un terminal d’inventaire mobile.

Comment valoriser vos stocks ?

Une fois que vous avez réalisé votre état de stocks en comptant vos articles, vous pouvez passer à la valorisation de vos stocks. Notez que vous n’avez pas besoin de définir la valorisation de vos stocks le 31 décembre. Ainsi, si vous ne savez pas trop comment vous y prendre et que vous n’êtes pas tout à fait au point sur ces problématiques-là, prenez le temps d’aborder le sujet avec votre expert comptable puisque la valorisation sera établie définitivement lors de votre bilan. Rien ne sert de le faire à la hâte, d’autant plus que cela peut avoir un impact significatif sur les résultats de votre entreprise.

Plusieurs méthodes de valorisation de stocks existent, et encore une fois, veillez à choisir celle qui sera la plus adaptée à votre activité, la plus légitime et surtout la plus fiable.

Nous citons ci-dessous les deux méthodes de valorisation de stocks les plus utilisées et reconnues légalement :

  • La méthode du Coût Unitaire Moyen Pondéré (CUMP) : cette méthode consiste à calculer un coût moyen pondéré en divisant le total des coûts d’acquisition par le total des quantités acquises. Généralement, cette méthode est adaptée pour les entreprises qui commercialisent et stockent des marchandises non périssables.
  • La méthode du Prix d’Achat Moyen Pondéré (PAMP) : cette méthode consiste à calculer un prix d’achat moyen en fonction des prix d’achat appliqués lors des différentes entrées de stocks. Cette méthode prend donc en compte les différences de prix d’un achat à l’autre et valorise ses stocks à chaque nouvelle entrée ou sortie de stock.

Comment Lundi Matin Business vous accompagne dans la réalisation de vos inventaires ?

Pour rendre l’exercice de l’inventaire moins contraignant munissez vous d’outils simples et performants qui vous feront gagner en efficacité.

Conscients que l’inventaire est une tâche complexe que redoute un bon nombre d’entreprises, LUNDI MATIN propose aux entreprises un outil visant à la simplifier

Ainsi, notre ERP Lundi Matin Business vous permet facilement de :

  • Gérer votre inventaire, d’une manière globale ou bien par catégories ou encore par marques en fonction de votre organisation ;
  • Générer et imprimer un état de stocks par catégorie, par marque, par lieu de stockage ou par emplacement ;
  • Gérer votre inventaire à l’aide d’un terminal d’inventaire si vous le souhaitez ;
  • Réaliser votre inventaire à l’aide de notre application mobile RoverCash